info@altevalli.org

Mobilité durable et inclusion sociale pour une montagne intelligente

Un territoire à découvrir au cœur des Alpes Occidentales

Mobilité durable et inclusion sociale pour une montagne intelligente

À Pinerolo, lancement de deux projets du Piter « Hautes Vallées Cœur des Alpes » – CoeurAlp

L’inclusion sociale et la mobilité durable sont des éléments stratégiques pour le développement d’une montagne intelligente, pour devenir centre d’attractivité pour l’économie, le tourisme et la qualité de la vie. Ce sont en effet les thèmes clés des projets Cœur Dynamique et Cœur Solidaire, deux des projets qui, avec Cœur Innovant et Cœur Résilient, constituent le Plan Intégré Territorial (PITer) « Hautes Vallées Cœur des Alpes » financé avec plus de 7 millions d’euros dans le cadre des projets Interreg Alcotra 2014-2020.

Cœur Solidaire et Cœur Dynamique ont été présentés à Pinerolo dans le « Salone dei Cavalieri », avec la participation de l’ensemble du partenariat franco-italien, 10 organisations représentantes des communautés transfrontalières et de nombreux acteurs, parties prenantes.

La mobilité sociale et la mobilité de proximité sont des questions fortement liées. D’une part, il faut accorder une attention particulière aux populations fragiles des territoires ruraux et de montagne du point de vue des services socio-sanitaires et des initiatives favorisant le renforcement des communautés locales. D’autre part, il est important de faciliter les déplacements locaux au profit de tous les résidents. En Italie comme en France, de nombreuses « bonnes pratiques » ont déjà été développées sur le thème de la mobilité sociale et de proximité (covoiturage, auto-stop organisé, mobilité sur demande) et les deux projets entendent les connecter entre elles et s’y inspirer pour créer un territoire attractif, tant pour les résidents d’aujourd’hui et de demain que pour le tourisme.

Après les salutations, Luca Salvai, maire de Pinerolo, a souligné le fait que de nombreuses actions prévues dans les projets PITer ne font pas seulement partie du programme, mais soutiennent des initiatives déjà en cours. A titre d’exemple, le « Guichet de proximité » qui a été ouvert en synergie avec la ville métropolitaine de Turin notamment pour les questions liées à la protection publique et à l’administration de soutien afin de compenser la fermeture du tribunal de Pinerolo.

Jean-Claude Raffin, Président de la Conférence des Hautes Vallées – vice-président du Syndicat Pays de la Maurienne, chef de file du PITer Cœur des Alpes et du projet Mobilité – a également mis en évidence la capacité des projets Cœur Solidaire et Cœur Dynamique à engager un processus d’unification entre les territoires français et italiens, séparés plus par des différentes approches administratives que par la géographie. « Le territoire transfrontalier est une réalité depuis de nombreuses années et la Conférence des Hautes Vallées (CHAV) a su créer une solide collaboration au fil du temps.»

Maurizio Beria d’Argentine, vice-président de la Conférence des Hautes Vallées – Président de l’Unione Montana dei comuni Via Lattea – a souligné que ce PITer est la démonstration que de plus en plus les territoires doivent être capable de proposer des projets qui répondent à des besoins spécifiques sans attendre des input de l’Union européenne, en expérimentant différentes politiques d’allocation de fonds sur le territoire et en harmonisant les aspects administratifs.

Dimitri De Vita, directeur général du développement de la montagne, des relations et des projets européens et internationaux, de la planification stratégique, du développement économique, des activités de production et des transports dans la ville métropolitaine de Turin, s’est dit convaincu du succès de ce projet, tout en veillant à la continuité des activités lorsque le projet sera terminé. « Une fois que l’activité sera structurée, il sera nécessaire de trouver la manière dont les territoires concernés puissent continuer ces activités », a-t-il déclaré. « La volonté des administrateurs doit être de poursuivre sur la voie tracée. Avec le PITer, cependant, un acte fondamental a été accompli pour le territoire, nous avons jeté les bases de l’avenir « .

La matinée a continué avec une table ronde technique dédié à « La montagne demain : quelle mobilité pour tous ? » Une discussion ouverte dans laquelle ont été présentés les projets d’inclusion sociale et de mobilité durable et de proximité, en soulignant les éléments de connexion et en mettant en parallèle les différentes expériences dans le domaine de la mobilité de proximité et à la demande, ainsi que sur les contraintes et les défis qu’il faut surmonter en Italie et en France pour que la montagne reste vivante et vivable.

Les échanges se sont poursuivis dans l’après-midi avec un séminaire technique franco-italien sur les expériences relatives aux Fondations et Coopératives communautaires. Les représentants des Fondations communautaires du Canavese et Mirafiori de Turin ont présenté le cadre juridique qui sous-tend les Fondations communautaires, organisations philanthropiques. Ils ont exposé leur expérience et leurs méthodes d’organisation. Un témoignage concret des projets et des expériences des Coopératives communautaires a suivi présentant une approche qui n’a pour l’instant pas de cadre juridique national et régional (bien qu’elles soient mentionnées dans la récente loi régionale sur la montagne). Le projet Comunity Confcooperative et l’expérience de la coopérative La Volpe e il mirtillo di Ormeavalorise les zones à risque d’abandon et une communauté composée de locaux et de migrants.

La conseillère pour les politiques sociales et du travail de la municipalité de Pinerolo, Lara Pezzano, a confirmé la volonté de l’administration de contribuer au processus de création d’une Fondation communautaire de Pinerolo. L’évêque de Pinerolo Derio Oliviero et le modérateur de la Table vaudoise Eugenio Bernardini ont repris dans leurs remarques certains concepts et mots clés tels que « individu », « philosophie du don » et « processus » et ont rappelé la complexité de l’histoire de et des communautés de la région de Pinerolo et de ses vallées.

Pour en savoir plus : http://www.cittametropolitana.torino.it/speciali/2019/alte_valli_cuore_alpi