info@altevalli.org

PAYS DE MAURIENNE

La Maurienne, pays savoyard de haute montagne, est la plus importante des vallées transversales des Alpes françaises. Son territoire correspond à la vallée de l’Arc, longue de 120 km depuis le col de l’Iseran jusqu’à la confluence avec l’Isère, au niveau de la Combe de Savoie, entre Albertville et Chambéry.

La Maurienne est une entité complexe et diversifiée qui s’organise selon deux logiques complémentaires :

  • Une structuration horizontale qui découpe l’étendue de la vallée en trois principales zones géographiques :
    • L’entrée Ouest de la Maurienne constitue l’ouverture de la vallée sur le Val Gelon et la Combe de Savoie et est en partie sous influence des bassins de Chambéry, Grenoble et Albertville ;
    • La moyenne-Maurienne entre Modane et Epierre représente le cœur de la vallée ;
    • La haute-Maurienne, définie à partir de St André jusqu’à Bonneval-sur-Arc, se compose de villages de montagne et d’alpages situés dans l’aire du Parc National de la Vanoise.
  • Une structuration verticale qui témoigne d’une organisation particulière des activités en fonction de l’altitude :
    • Le fond de vallée sur lequel s’est développée au siècle dernier une industrie lourde fondée sur l’énergie hydroélectrique et qui concentre l’essentiel des pôles urbains et de services ;
    • Des versants résidentiels situés en zone de moyenne montagne qui possèdent des potentialités pour développer un tourisme vert ;
    • Les zones d’altitude, traditionnellement vouées à l’alpage, et tournées vers le développement touristique notamment à travers les stations de sports d’hiver et d’été.

Le territoire de la Maurienne compte 44 377 habitants (au 1er janvier 2020) répartis dans 53 communes avec 5 Communautés de communes avec d’Ouest en Est :

  • Porte de Maurienne à la confluence avec le sillon alpin et la combe de Savoie, avec les principales communes d’Aiton et Val d’Arc ;
  • Canton de la Chambre sur le bassin de vie des communes de La Chambre, st Avre et Cuines, avec le col de la Madeleine vers la Tarentaise ;
  • Cœur de Maurienne Arvan avec St Jean de Maurienne, plus grande commune de la vallée, avec le col de la Croix de Fer vers l’Isère ;
  • Maurienne Galibier autour de St Michel de Maurienne avec le col du Galibier vers les Hautes Alpes ;
  • Haute Maurienne Vanoise avec les communes principales de Modane et Val Cenis, avec le col du Mont Cenis vers l’Italie et le col de l’Iseran vers la vallée de Tarentaise. La Haute Maurienne, principal point de passage actuel vers l’Italie avec les deux tunnels, routier et ferroviaire, a des liens historiques et importants avec la vallée de Suse voisine.

Territoire frontière avec l’Italie, la Maurienne est prédisposée à être une voie de passage privilégiée et une porte vers l’Italie et les Hautes Alpes. Sa morphologie fait d’elle un véritable couloir naturel reliant la France à l’Italie, se frayant un passage entre les sommets de plus de 3000 mètres qui constituent la frontière naturelle entre les deux pays.

La Maurienne est riche d’une économie relativement diversifiée : l’industrie et le tourisme sont les deux secteurs d’activités reconnus comme structurant le territoire. Le tourisme est le secteur le plus générateur d’emplois : emplois saisonniers mais aussi emplois induits du tourisme. La Maurienne compte ainsi 22 stations dont 5 grands domaines skiables reliés et environ 166 000 lits touristiques (SMBT 2017).

La vallée de la Maurienne abrite, entre cols mythiques et Parc National de La Vanoise, de fabuleux espaces qui permettent de parcourir la montagne à son rythme tout au long de l’année.